THES

En partenariat avec Saveurs & Harmonie.

Le thé produit au Japon est à 99,9% du thé vert. Tous les célèbres types de thés japonais, sencha, gyokuro, hôji-cha, etc, sont des thés verts. 

Ce que l'on appelle du « thé vert » correspond à du thé non fermenté (même s'il s'agit en réalité d'oxydation). Ce que l'on appelle thé noir en occident est du thé fermenté (oxydé en réalité) et le thé wulong est du thé semi-fermenté. 

Bref, pour fabriquer du thé vert, il faut stopper le plus rapidement possible le processus d'oxydation des feuilles après la cueillette. Pour cela, on chauffe les feuilles. La technique la plus répandue aujourd'hui dans le monde, et notamment en Chine, consiste à chauffer les feuilles par contact direct, comme dans une sorte de grande poêle. Mais la particularité du thé vert japonais est d'utiliser le chauffage à la vapeur. Après la cueillette, les feuilles sont étuvées. Cette technique est originaire de Chine, mais elle en a presque complètement disparu depuis de nombreux siècles. Au Japon, on procède à trois ou quatre récoltes, mais seule la première, qui a lieu de fin mars à mi-mai selon la région, donne un thé de grande qualité.

Venez découvrir une séléction de thé avec le comptoir Saveurs & Harmonie, basé à Toulouse, et participez à une conférence sur l'arivée du thé au Japon et son développement.

Evenement: